Le maire de Lomme est officiellement candidat pour devenir le prochain patron des socialistes du Nord.

tract maintien services publics
Pour le maintien de nos services publics , mobilisons nous et rejoignez nous
30 novembre 2017

Le maire de Lomme est officiellement candidat pour devenir le prochain patron des socialistes du Nord.

B9712659229Z.1_20170719185116_000+GTI9FFCB2.1-0http://www.lavoixdunord.fr/300638/article/2018-01-19/roger-vicot-est-bien-candidat-pour-prendre-la-tete-de-la-fede-socialiste-du-nord

«  Très clair sur ses positions mais rassembleur, j’ai l’impression qu’il est apprécié dans toute la fédération. En tout cas, dans la section où j’ai longtemps été adhérente, on en parle beaucoup  » : ainsi parlait, fin décembre, une militante socialiste lilloise de Roger Vicot. Les jours ont passé. Voilà que Roger Vicot a franchi le Rubicon. Le maire de Lomme est officiellement candidat pour devenir le prochain patron des socialistes du Nord.

En 2016, il grenouillait déjà avec des proches de Martine Aubry (ils s’appelaient François Lamy, Gilles Pargneaux ou Anne-Lise Dufour) pour lancer Réussir 59. Un mouvement né pour imaginer «  la gauche de demain  ». Au regard des élections des 2017, c’est plutôt la gauche d’après-demain qu’il fallait imaginer.

Une place aux Européennes

Quelles chances sont les siennes ? Il faudra savoir quel virage veulent prendre les militants socialistes du Nord. Ils sont environ 2 000 adhérents. Il y en avait plus de 10 000 en 2012. Très à gauche ? Plus en phase avec les politiques du gouvernement ? S’il est élu, Roger Vicot sera le troisième élu lillois – après Gilles Pargneaux et Martine Filleul – à prendre la main sur l’une des plus grosses fédérations socialistes de France. Et s’il est effectivement élu, on met un paquet de billets sur sa présence – en bonne position – sur la liste socialiste des Européennes en 2019.

La lettre de Roger Vicot

« Au moment où le parti socialiste vit une crise majeure de son histoire après une défaire historique, au moment où le Président de la République agit sans réelle opposition de gauche, au moment où les Français ont besoin de repères et de discours clairs, je vous informe que j’ai pris la décision d’être candidat à la direction de la fédération du Nord du parti socialiste. Les débats du congrès national des 7 et 8 avril nous obligent. Ils nous obligent à sortir de toute ambiguïté, à nous restructurer de fond en comble, et à proposer une nouvelle espérance, un nouvel avenir sur la base de nos valeurs. Dans ce contexte, je me retrouve par ailleurs dans la candidature, au niveau national, d’Oliver Faure, à la fois centrale, rassembleuse, claire et forte dans ses premières propositions :

– réaliser un bilan du quinquennat de François Hollande, objectif et argumenté : non pas pour jeter la pierre à qui que ce soit, mais mettre en avant sur le fond, nos réussites et nos erreurs, afin de mieux comprendre le rejet dont nous avons été l’objet et d’en tirer des conclusions ensemble ;

– refonder totalement le fonctionnement du parti socialiste, l’ouvrir enfin à toute la société afin qu’il se nourrisse de l’expérience de chacun ;

– affirmer clairement notre opposition à Emmanuel Macron, réaffirmer sans ambiguïté nos valeurs et reconstruire sur ces bases un vrai projet de société qui prenne en compte les mutations profondes que nous vivons.

J’appelle tous les militants socialistes de la fédération à se rassembler sereinement ; clairement sur ma candidature. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *